top of page

Construire sa maison: quelles sont les étapes à suivre?

Dernière mise à jour : 30 déc. 2022



Du premier rendez-vous à la remise des clés, la construction de votre maison répond à une succession d’étapes toutes aussi importantes les unes que les autres. Réussir un projet de construction, c'est suivre un parcours bien balisé. Assurez-vous également, dès le départ, du montant de votre enveloppe budgétaire et des critères de prêt des banques pour maximiser vos chances d'obtenir votre crédit immobilier. Pour vous aider dans votre projet, nous avons listé les étapes qui jalonnent le parcours de tout futur propriétaire d'une maison neuve.


Définir son budget maison


Raisonner en termes de coût global et de ne pas sous-estimer le poids des frais annexes qui viennent se greffer à l’achat de la maison et du terrain. Calculer votre budget en intégrant les coûts induits par exemple par l’achat du terrain, ceux liés au crédit, ou à votre nouvelle fiscalité vous offre par ailleurs un autre avantage, celui d’obtenir plus facilement votre prêt immobilier en rassurant votre banquier. En lui montrant que vous avez bien chiffré votre projet, vous lui prouvez que vous êtes informé sur les tenants et les aboutissants de votre projet, que vous avez bien conscience de la portée de votre engagement bref, que vous êtes prêt à vous lancer. Vous lui fournirez les principaux éléments pour bâtir votre budget et surtout obtenir son accord de principe pour le financement de votre terrain comme de votre maison.


Vous pouvez aussi vérifier la faisabilité financière de votre projet en consultant un courtier, un professionnel dont le métier est justement de vous trouver un crédit.


Dénicher le bon terrain à bâtir


L'emplacement du terrain, autrement dit son adresse, c'est l’un des critères cruciaux avec le prix. Dans ce cas, la parcelle est toujours constructible et viabilisée. Afin de garantir un minimum d’unité des constructions, le lotissement est souvent régi par des règles spécifiques, strictes, auxquelles chaque lot doit se conformer .


Vous devez avoir l'assurance qu'elle est bien constructible . Si ce n'est pas le cas, vous devrez prévoir un budget pour le raccordement aux réseaux et au tout-à-l'égout. Connaître les règles d'urbanisme. Un terrain dont le passé est obscur ne présage rien de bon pour la suite.


Il est indispensable que vous ayez accès à un certain nombre d’informations capitales concernant votre future parcelle. Consultez toujours le Plan local d’urbanisme en mairie, ou à défaut la carte communale. L'objectif, c'est de connaître les règles d'urbanisme attachées à la parcelle. Pour bien cerner les caractéristiques techniques du terrain, vous pouvez aussi questionner les voisins.


Visite sur le terrain.

Les constructeurs de maisons individuelles réalisent systématiquement une visite du terrain, sur site. Le type de fondations à employer sera connu et leur prix sera chiffré dans le cadre du contrat de construction - loi de 1990. Vous pouvez obtenir de précieuses infos sur les risques naturels et technologiques de votre terrain sur le site officiel www.georisques.gouv.fr.


Trouver son constructeur


S’il vous est possible d’opter pour l’autoconstruction ou pour un maître d’œuvre, vous pouvez aussi faire appel à un architecte. Il concevra la maison et pourra, dans le cadre d'une mission complète, sélectionnera les entreprises et supervisera le chantier. Notez que si la maison dépasse les 150 m² de surface de plancher, le recours à l'architecte est toujours obligatoire. Contrat de construction-loi de 1990.


Il travaille dans le cadre du Contrat de construction d'une maison individuelle. Avec un CCMI, vous êtes assuré que votre maison sera bien terminée dans les délais prévus au contrat et sans dépenses supplémentaires après la signature. Pour bénéficier d’une marque reconnue et contrôlée par un organisme indépendant, vous pouvez opter pour des constructeurs qui se sont engagés dans une démarche de certification NF Habitat ou NF Habitat HQE, ou vers ceux qui adhèrent à l'association Maisons de Qualité.


Choisir sa maison


Trouver un équilibre entre la construction autorisée par la configuration et le sous-sol du terrain, les contraintes réglementaires, les tendances actuelles, l’affirmation de ses goûts personnels et son budget, voilà sans doute le plus grand défi qui attend les candidats à la construction.


Signer le contrat de construction


Une fois votre projet validé, vous signez votre contrat de construction - loi de 1990. Vous devez par exemple avoir payé 40 % du prix à l'achèvement des murs. A chaque étape, vous vous rendez sur le chantier pour vous assurer que les ouvrages ont bien été réalisés . Une maison conforme à la réglementation.


Autre atout du Contrat de construction - loi de 1990, la construction d’une maison est devenue technique.


Obtenir un permis de construire


Si vous faites appel à un constructeur, il s'occupera du permis de construire pour votre compte. Une fois la maison conçue et le CCMI signé, il déposera le dossier en mairie et vous n'aurez plus qu'à attendre l'autorisation. Avec un maître d’œuvre ou des marchés de travaux , c’est à vous qu’il incombe d’effectuer les démarches nécessaires à l'obtention du permis de construire. Vigilance, si le terrain se situe à proximité d’un monument historique ou en secteur protégé. Vous pouvez depuis quelques temps réaliser votre demande de permis de construire en ligne.


Sur ces sites, l'ABF imposera certaines règles. Pour faciliter le projet, étudiez la question en amont et épluchez les règles d'urbanisme de la commune.


Financer le projet de construction


Vous avez estimé votre budget, vous avez choisi votre terrain et maison. Pour financer votre projet, vous pouvez souscrire un crédit pour la parcelle puis, plus tard, un autre emprunt pour la construction. Le mieux, c'est encore de souscrire un crédit global. La banque débloquera dans un premier temps les fonds dédiés au terrain, puis, dans un deuxième temps, elle financera la maison.


L'obtention de votre crédit ne dépend pas que de votre capacité d'endettement . Les découverts sont très mal vus et les incidents de paiement conduisent droit au refus de crédit. Réservé aux familles qui achètent leur première résidence principale, ce crédit gratuit est attribué en fonction de votre niveau de revenus, de la composition de votre famille et de l'adresse de votre projet.


Visiter le chantier


Suivre le chantier, c’est surveiller la construction de sa maison, autrement dit l’avancement des travaux. D’ailleurs, le contrat prévoit souvent un calendrier de visites qui s’ajoutent à celles prévues avant les appels de fonds. Vous ne pouvez pas entrer librement sur votre chantier. Par ailleurs, vous ne pouvez pas intervenir directement auprès des artisans qui s’affairent sur votre maison.


En dehors des visites prévues dans le cadre du Contrat de construction lors des appels de fonds, vous pouvez convenir de visites de chantier pour faire le point sur l'avancement de votre projet.


Assurer sa maison


Lors de la remise des clés, vous devenez véritablement propriétaire de votre maison et vous êtes juridiquement considéré comme responsable de tous les sinistres qui pourraient survenir. Pensez à prendre contact avec votre compagnie ou votre courtier, car lors de la mise hors d’eau de la maison , vous avez dû remplir un premier contrat. Une maison sous garanties. La garantie décennale, qui dure dix ans à compter de la réception des travaux, fait obligation au constructeur de faire réparer tout dommage qui compromettrait la solidité de la maison et de sa structure ou la rendrait inhabitable.




Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page